Les lémuriens de Madagascar

 

Race de lémurien Madagascar

Le Lemur catta – Le lémurien du film « Madagascar »

On ne peut pas parler de Madagascar sans parler des lémuriens : ensemble de mammifères primates constituant un sous-ordre, également appelés prosimiens. se situant entre les mammifères insectivores et les singes.

Des mammifères endémiques

La plupart, comme les lémurs et l’aye-aye, vivent exclusivement à Madagascar, mais d’autres espèces se rencontrent également dans certaines forêts tropicales africaines (c’est le cas des galagos) ou asiatiques (pour les tarsiers ou les loris).

 

Une centaine d’espèces de lémuriens à Madagascar

On dénombre à ce jour plus d’une centaine d’espèces de lémuriens à Madagascar.

Les plus petits ont à peine la taille d’une souris (le microcèbe), alors que les plus grands atteignent environ 40 cm de hauteur (voire, pour l’Indri-indri, plus de 50 cm) pour quelques 5 à 6 kgs.

Habitat naturel des lémuriens de Madagascar

La plupart des lémuriens de Madagascar sont arboricoles, ils vivent dans des forêts humides.

Certains lémuriens se nourrissent de feuilles ou de fruits, d’autres préfèrent les insectes.

L’habitat de chaque espèce est bien différencié, à la fois géographiquement et selon le type de milieu (forêt primaire ou secondaire), à l’exception des microcèbes qui sont les seuls lémuriens à vivre sur la totalité du territoire malgache.

Le Lemur catta

Le Lemur catta (ou Maki), caractérisé par sa queue blanche annelée de noir ou de gris fait exception, car il vit de préférence au sol, dans un habitat où la sécheresse n’est pas excessive.

NB: Le Lemur catta est celui que l’on retrouve dans le célèbre film Madagascar (Le personnage dénommé King Julian).

Origine des lémuriens de Madagascar

L’origine des lémuriens de Madagascar remonte à l’Éocène.

À cette époque, ils occupaient une grande partie du continent africain. Les scientifiques supposent qu’à la fin du Mésozoïque, des lémuriens ont quitté le continent sur des radeaux naturels emportés par le courant, et se sont échoués sur l’île de Madagascar.

Alors que sur le continent africain, la compétition avec les singes provoqua la disparition quasi totale des différents lémuriens, l’absence de cette compétition à Madagascar permit, par le biais de l’évolution, la formation d’un grand nombre d’espèces de lémuriens.

Récemment, l’action conjointe d’un changement de climat d’une part, et de l’Homme d’autre part (chasse et déboisement intensif), a conduit à la disparition de nombreuses espèces de lémuriens à Madagascar.

Un grand nombre d’espèces sont actuellement menacées, en particulier à cause de la destruction de leur habitat naturel.

Classification des lémuriens de Madagascar

Le sous-ordre des Lémuriens, ou Prosimiens, comprend:

  1. Les Lémuriformes ;
    • Les Lémuriformes qui sont cantonnés à Madagascar, comprennent cinq familles :
      • Les Lémuridés ;
      • Les Indridés ;
      • Les Mégaladapidés ;
      • Les Cheirogalidés ( représenté par le  lémurien microcèbe dit Microcebus murinus, qui est l’un des plus petits Cheirogalidés);
      • Les Daubentoniidés ( l’Aye-aye dit Daubentonia madagascariensis, est le seul représentant des Daubentoniidés à Madagascar)
  2. Les Tupaiiformes (représentés par les lémuriens toupayes),
  3. Les Lorisiformes dit loris, sont subdivisés en Galagidés et Lorisidés.
  4. Les Tarsiiformes (lémuriens tarsiers).

À savoir : 

Le galago dit Galago alleni, se rencontre en Afrique

Le loris lent, dit Nycticebus coucang, ainsi que le loris grêle dit Loris tardigradus, sont des espèces asiatiques.

Où observer des lémuriens à Madagascar ?

DEVIS VOYAGE SUR MESURE

Idées de voyage à Madagascar